• Accueil
  • > Archives pour juillet 2012

Archive pour juillet 2012

Révolutions pour les auto-entrepreneurs?

Samedi 28 juillet 2012

Penser à s’informer est d’autant plus indispensable pour les auto-entrepreneurs que pour les chefs d’entreprise en général.

Le statut d’auto-entrepreneur qui fait tant d’envieux n’est pourtant  si confortable ni adapté à toutes sortesRévolutions pour les auto-entrepreneurs? Mn_BUREAU03 d’entreprises.

Que réserve 2012 et François Hollande pour nos confrères?

Citons par exemple la durée limitée à 1 ou 2 ans, l’obligation de contracter une assurance professionnelle (obligation qui devrait être une évidence et que nous rappelons dans notre rubrique « Côté entreprise/les organismes qui vous aident »), exclure le secteur du bâtiment du régime.

Si le statut fait des envieux, il est à souligner que bien d’autres régimes sont avantageux comme les micro-entreprises ou les droits d’auteurs que personne ne vient plus contester.

Frédéric Verrier

Philosophie et entrepreneuriat.

Vendredi 27 juillet 2012

Est-il possible de garder l’esprit philosophe lorsqu’on crée une entreprise?

Les obligations liées à la création d’entreprise semblent être  inévitablement liées à l’esprit mercantile et capitaliste de notre société de consommation.

Philosophie et entrepreneuriat. thumbs_100_1826-150x150Malgré tout, quelle place pourrions nous accorder à l’art, ou la philosophie dans la gestion des affaires?

Est-il possible de conjuguer « abstrait » et affaires?

Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir rendre service, offrir votre aide, sans rien attendre en retour, refuser de facturer un client, sans trop savoir pourquoi?

Le processus: devis-prestation-facture ne vous est-il jamais paru fastidieux au point de vouloir laisser aller votre bon coeur à donner de vous même juste pour faire plaisir et apprécier le bonheur éphémère du don de soi?

Si cette idée vous a déjà traversée l’esprit, ou qu’à plusieurs reprises vous avez goûté cette savoureuse expérience, c’est que vous avez réussi cette difficile alchimie de « l’entrepreneuriat avec la philosophie » et que sans doute vous êtes un tant soi peu artiste au fond de vous même.

Frédéric Verrier

Ventes Associées.

Jeudi 26 juillet 2012

Ventes Associées. 552235_463391280345574_1051309570_n-150x150 Une boutique qui vend du savon ne vend-elle QUE du savon?

Sûrement pas! N’y trouve-t-on pas aussi des gants de toilettes et autres  serviettes de bain en matière BIO? Des pots-pourris ou flacons de parfums?

Une boutique de confection-vente de couches lavables ne vend-elle QUE des  couches lavables?

Sûrement pas! N’y trouve-t-on pas aussi des doudous tout doux, des vêtements en coton bio et autres articles de puériculture?

Une boutique qui vend des chansons pour enfant ne vend-elle QUE des chansons personnalisées. N’y trouve-t-on pas non plus des jouets pour petits ou des idées de cadeaux pour enfant?

Alors pourquoi les entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise spécialisée dans le nettoyage de tombe ne pensent-elles pas à diversifier leur offre? Proposer aussi la tonte de haies, de pelouse et autres services de petit bricolage? Comment feraient-elles pour vivre durant les  périodes creuses de l’année?

C’est aussi pour cela que le réseau Tombe Service ne propose pas QUE des services de nettoyage de tombes mais aussi de l’aide dans le deuil par exemple.

Et c’est aussi pour cela que désormais Tombe Service propose des produits d’entretien de marbre, granit et autres pierres naturelles et dispense tous les conseils d’utilisation pour tous ceux et toutes celles qui souhaitent faire le travail eux-même!

Mais aussi pour toutes celles et tous ceux qui se demandent comment nettoyer ou raviver et faire briller un plan de travail, des escaliers, une vasque, ou un comptoir en marbre ou en granit!

Frédéric Verrier

 

Bientôt un nouveau monde?

Jeudi 12 juillet 2012

En me promenant dans les rue commerçantes de Dinan, j’ai lu une petite affiche placardée sur la petite vitrine d’un petit magasin.

Cette petite affiche proposait de participer à une réunion débat pour mettre au point une économie locale libérée des contraintes de ce monde capitaliste.

Et si votre quartier allait bientôt sortir de l’Euro?

Pour aller dans le même sens, j’ai reçu aujourd’hui par Facebook, une demande pour participer à une réunion débat pour mettre au point une économie locale libérée des contraintes de ce monde capitaliste.

Et si ce n’était pas un rêve? Si le cactus sur lequel nous sommes assis devenait peau de chamois?…

Frédéric Verrier

Le dieu « Site Web ».

Lundi 9 juillet 2012

Le dieu Combien de nouveaux entrepreneurs n’ont pas placé toute leur confiances et leurs économies dans la création d’un magnifique site internet dédié à leur entreprise?

Ils sont légions à avoir cru au mirage du web et aux beaux discours de toutes ses nouvelles sociétés désireuses de leur créer rapidement LEUR site internet en promettant des gains rapides, de l’argent facile, des ventes en progression de 2 chiffres par mois!

Parlons aussi de ces centaines de milliers d’euros versés à ces petites sociétés du web, parfois peu scrupuleuses et incompétentes, qui se sont envolées avec leurs économies en laissant en friches des sites internet mal référencés et inappropriés à des entreprises flouées au bord de la faillite.

Je discutais ce matin avec un entrepreneur, spécialisé dans la fabrication artisanale de vêtements en tissus BIO (IZAË – Page Facebook). Isabelle me confiait avoir acheté un site à une de ces jeunes entreprises, un site à l’essai, qui aujourd’hui n’est même plus référencé et laissé à l’abandon. Son plus grand malheur est d’avoir fait confiance à des « professionnels » du référencement avec qui elle aurait signé un contrat à l’année pour 1000 euros par mois.

Résultat: ces « professionnels » répondent aux abonnés absents et le résultat n’est pas au rendez-vous.

Bien entendu, toutes les sociétés de création de site web ne sont pas à mettre dans le même « panier ». Citons par exemple cette excellent société de création de sites web, Liliwak, qui propose des sites web sur mesure, à des prix défiant toute concurrence et dont la qualité de travail et de service est exemplaire.

Alors, quelle alternative? Isabelle me confiait qu’elle s’est offert un kit complet de stand de marché! Eh oui! Un stand de marché! Elle expose ses produits tous les jeudis d’été à St Cast le Guildo et là, surprise, elle obtient bien plus de résultat que par son site internet! Le retour aux classiques ça a vraiment du bon!

Dans la même veine, un artisan de Dinan, spécialisé dans la fabrication et la vente d’articles en cuir, m’a expliqué que sa petite entreprise s’accommode très bien de l’absence de site web. En effet, situé rue du Jerzual, une rue très réputée et fréquentée par des touristes du monde entier, son affaire est florissante. Il perd moins de temps à vendre directement à ses clients qu’à emballer chaque article, faire la queue à la poste pour les expédier. Avec le plaisir du relationnel et la chaleur du sourire!

Parce que c’est ça aussi, la vente directe, sans passer par le web, c’est avoir le plaisir d’offrir à son client une chaleureuse poignée de main et une tasse de café avec! ( J’aime le café! hihi!)

Frédéric Verrier

Vous avez dit « prospectus »??

Jeudi 5 juillet 2012

A l’heure du tout numérique, nombreux sont les entrepreneurs qui ont délaissé depuis fort longtemps le prospectus comme support publicitaire.

En effet, quel plaisir de s’installer tranquillement au bureau, une tasse de café fumant à côté et de rédiger un mail bien ficelé pour faire la promotion de son tout nouveau service!

Vous en êtes certain, en un clic de mulot, des centaines de milliers de particuliers vont recevoir chez eux, bien au chaud, devant leur PC, en buvant une bonne tasse de café, la réclame pour votre service innovant et révolutionnaire!

Même pour le prix que vous aura coûté ce mail envoyé à une clientèle ultra ciblée, vous êtes satisfaits, heureux, aux anges, à la limite de l’euphorie!

Mais cette euphorie passagère et cette flegme avec laquelle vous avez réalisé cette opération marketing de grande envergure ne cacherait-elle pas une pointe de timidité?

Soyons réaliste!

Oseriez-vous vous lancer seul(e), partir à l’aventure, par un merveilleux matin frais et pluvieux du mois de juillet, vous stationner dans un lotissement bien choisi, pour taper à chaque porte et tenter de convaincre, face à face, chaque indécis?

Bon, OK, la méthode est sans doute un peu archaïque. Mais pas tant que ça!… Et puis, il n’y a rien de tel que de parler avec de purs inconnus de votre entreprise pour vous renforcer dans vos convictions ou détecter de nouvelles objections qui vous auraient échappé, avec l’objectif ultime, bien sûr, de rectifier le tir rapidement.

Pour les moins téméraires, pourquoi ne pas reprendre cette bonne vieille méthode du « prospectus » distribué à tour de bras sur les marchés, les pare-brises de voiture ou dans les boîtes aux lettres?

Il est vrai que la communication passe plus vite par la fibre, mais qui vous dit que l’entrepreneur ou le particulier va prendre le temps d’ouvrir VOTRE mail, le vôtre parmi la cinquantaine qu’il a reçu, le lire jusqu’au bout et commander dans la foulée?

Le prospectus, lui, de plus en plus abandonné par les entreprises redevient  de plus en plus visible et son impact est maximum si le prospect le reçoit directement de votre main, avec un sourire chaleureux et un slogan bien ficelé!

Alors, si vous avez la fibre foncez et si vous ne l’avez pas essayez, vous ne serez pas déçu! 

Frédéric Verrier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un exemple de réussite à méditer.

Mardi 3 juillet 2012

Il se fait tard, ok, mais j’aimerai vous faire partager ce que je considère comme un excellent exemple de persévérance et de réussite: le parcours d’Apsatou Sy.

Un exemple de réussite à méditer. hapsatou-sy-ethnicia-fermeture-opera-260x300

Revoyez son interview et le reportage consacré par TF1 en suivant ce lien.

Devenir entrepreneur est le parcours du combattant, il faut en mental d’acier et un courage à toute épreuve pour surmonter les difficultés liées à cette vocation.

On ne devient pas entrepreneur par hasard, ou en suivant des cours dans de hautes écoles. Il faut avoir le don de l’entrepreneuriat, et savoir écouter cette douce voix excitante qui vous susurre à l’oreille: « Ne les écoute pas, vas-y, lance toi! » Mais il faut aussi avoir la folie dans le sang pour rejeter systématiquement, sans réfléchir, les paroles bienveillantes des uns et des autres qui vous rappellent sans cesse: «  Tu es inconscient, lâche tout et redeviens toi-même« .

Être entrepreneur c’est ça et ça ne s’apprend pas.

Frédéric Verrier

Bonjour la France et le monde!

Mardi 3 juillet 2012

Voici le premier article de notre blog « Actus RTS en live »! Retrouvez ici plusieurs fois par semaine ce qui fait l’actualité du monde de l’entreprise, l’analyse du monde entrepreneurial, les anecdotes du moment, commentaires et humeurs d’un jeune chef d’entreprise: Frédéric Verrier.