Philosophie et entrepreneuriat.

Est-il possible de garder l’esprit philosophe lorsqu’on crée une entreprise?

Les obligations liées à la création d’entreprise semblent être  inévitablement liées à l’esprit mercantile et capitaliste de notre société de consommation.

Philosophie et entrepreneuriat. thumbs_100_1826-150x150Malgré tout, quelle place pourrions nous accorder à l’art, ou la philosophie dans la gestion des affaires?

Est-il possible de conjuguer « abstrait » et affaires?

Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir rendre service, offrir votre aide, sans rien attendre en retour, refuser de facturer un client, sans trop savoir pourquoi?

Le processus: devis-prestation-facture ne vous est-il jamais paru fastidieux au point de vouloir laisser aller votre bon coeur à donner de vous même juste pour faire plaisir et apprécier le bonheur éphémère du don de soi?

Si cette idée vous a déjà traversée l’esprit, ou qu’à plusieurs reprises vous avez goûté cette savoureuse expérience, c’est que vous avez réussi cette difficile alchimie de « l’entrepreneuriat avec la philosophie » et que sans doute vous êtes un tant soi peu artiste au fond de vous même.

Frédéric Verrier

Les commentaires sont fermés.